Un vibrant hommage a été rendu le 02 décembre 2016 à Alain-Fournier, né à La Chapelle-d’Angillon, mort au front en 1914.
A l’occasion de la commémoration en l’honneur des écrivains combattants morts pour la France, impulsé par "les écrivains combattants", assisté par "le souvenir français", Jean-Claude Herse et Jean Bernagou ont mis en place une cérémonie émouvante et riche en partage intergénérationnels.

Les Chapellois avaient convié Agathe Rivière-Corre, la petite-nièce d’Alain-Fournier (venue de Bordeaux), Jean-Pierre Rouard, délégué général du Souvenir français pour le Cher, Marie du Berry et Jacques Hardy, connus pour leur passion pour les écrivains et leur investissement en 2013 pour le centenaire de la parution du Grand Meaulnes, les anciens combattants, mais aussi les vingt-sept élèves de la classe de CE2-CM1-CM2 du groupe scolaire chapellois Muguette-Apert.

Tous se sont retrouvés au monument aux morts pour déposer une gerbe en l’honneur d’Alain-Fournier, avant d’entonner en chœur la Marseillaise. En cortège, ils ont ensuite rejoint la salle des fêtes, où Agathe Rivière-Corre, la petite-nièce de l’écrivain, a lu un texte émouvant sur les soldats de la Grande Guerre, dont son grand-oncle a fait partie.

« Pour moi, mon grand-oncle était un héros, il a donné sa vie pour la France », comme ces 1,4 million de soldats tombés au front. « Ils sont morts pour la France, il ne faut pas les oublier, soyons fiers d’eux », a-t-elle ajouté, des sanglots dans la voix.

Puis Marie du Berry et Jacques Hardy ont animé la matinée en captivant les petits comme les grands avec leurs discours-dialogues.
Marie du Berry a présenté Alain-Fournier, l’homme, a rappelé les péripéties de Meaulnes, son protagoniste, tout en montrant le parallèle entre les les deux.
Jacques Hardy nous a fait réfléchir sur les notions de guerre et de paix, a tenté de faire comprendre les tourments et les espoirs qu’ont éprouvés ses écrivains combattants lors de la Grande Guerre.
Enfin, ces passionnés ont offert à la commune une affiche du film "Le Grand Meaulnes" sorti en 1967 qui sera installée dans l’ancienne salle du conseil à la mairie, maintenant dédiée à l’histoire d’Alain-Fournier.
Tout le monde a pu échanger sur ces sujets autour d’un vin d’honneur proposé par la municipalité.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article du Berry Républicain.