Les excréments sur la voie publique sont intolérables.

Cela traduit un défaut d’éducation de l’animal et un manque d’hygiène et de civisme de la part du maître.
À titre informatif, connaissez-vous le prix d’un dévidoir à sacs pour déjections canines ?
Cela coûte entre 150 et 300 € en fonction du modèle alors qu’un rouleau de 15 sacs est au prix moyen d’1 € en magasin...
Imaginez si l’on doit équiper tout le village juste pour une poignée d’individus...

Pourtant, la rue Eudes de Sully est minée, les trottoirs de l’avenue Alain-Fournier permettent la pratique du slalom, ne parlons pas des petits coins discrets bien connus de vos animaux domestiques et de toutes les autres rues...

Personne ne souhaite voir ses impôts locaux augmenter pour l’achat de dévidoirs à sacs pour déjection canines.

Chapellois, mobilisez-vous pour faire entendre ce message aux personnes négligentes, osez leur dire qu’ils agissent contre le bien-vivre à La Chapelle-d’Angillon !


Aussi, il n’est malheureusement pas rare de trouver des déchets jonchant le sol de notre commune... mégots de cigarette, papiers, emballages divers, gobelets, canettes, masques (qui mettent plus de 500 ans à se dégrader dans la nature)...

Déposer, abandonner, jeter ou déverser tout type de déchets sur la voie publique est puni d’une amende forfaitaire, 68 € au départ et pouvant aller jusqu’à 450 € maximum en application des dispositions de l’article 131-13 du code pénal y compris les déjections canines qui sont considérés comme des déchets !


Le ministère de la Transition écologique et solidaire indique que jeter les lingettes, gants et masques usagés sur la voie publique fait actuellement encourir au fautif une amende de 68 € qui peut être majorée de 180 € (décret du 27 mars 2015).

À noter : Le Maire peut interdire de bloquer ou d’entraver la voie ou le domaine public en y installant ou déposant tout matériel ou objet sans autorisation, ou en déversant toute substance. Ne pas s’y conformer est puni d’une amende administrative de 500 €.